Recherche

Juste lire

un livre ou deux et plus si affinités…

« Jamais » de Duhamel chez Grand Angle

 

Si je devais le résumer…

Une bande dessinée en toute simplicité, pleine de douceur, d’humour et de bienveillance.

C’est l’histoire…

De Madeleine, une vieille dame drôle, pétillante et nostalgique. Sa maison perchée sur une falaise, risque de s’effondrer à tout moment.

Pourquoi donc s’acharne t-elle a y rester et refuse t-elle une place en maison de retraite avec la vue sur la mer ???

A vous de vous laisser attendrir par cette touchante Mamie néanmoins forte de caractère… Le maire de sa commune en sait quelque chose !!!

Ce que j’ai aimé…

  • Le dessin et les couleurs qui restituent parfaitement la douceur et la tendresse de cette histoire
  • J’adore Madeleine, son tempérament, on la prend pour une invalide obstinée, alors que c’est une éternelle amoureuse.
  • C’est super drôle, on rit très souvent.
  • La couverture, elle me fait rêver, elle est apaisante tout en étant vitaminée

Le mot de la fin…

Une Bande Dessinée qui vous donne le sourire, qui vous fait passer un excellent moment.

A lire, offrir à tous les grincheux de la terre.

 

Publicités

« Fugitive parce que reine » de Violaine Huisman chez Gallimard

Si je devais le résumer…

Un très beau roman d’amour entre une mère et ses filles. Une mère « décalée », fantasque, éprise de liberté.

C’est l’histoire…

Dans la première partie,  une petite fille nous raconte la vie avec sa soeur et sa mère. Les mariages, les divorces, les coups de folie, les emportements et les actes d’amour pour ses enfants, tout y est narré. Souvent, on s’interroge, on s’indigne de certains comportements qui frôle l’irresponsabilité.

Dans la seconde partie, on découvre l’histoire de cette mère, son enfance, ses parents, sa passion et son désir fou d’anticonformisme dans un monde qui ne sera pas toujours le sien.

On comprend ce qui, peut-être, explique ce comportement si différent, choquant peut être parfois. On découvre comment c’est construit la vie de cette femme, de cette mère.

Ce que j’ai aimé…

  • Le style, la première partie que je dirai nerveuse, un peu décousue et la seconde plus narrative.
  • Ce récit de la maternité, loin des versions enjolivées que l’on nous donne parfois.
  • Cette vie de femme loin des conventions et qui assume sa « folie »
  • Ce regard plein d’amour, parfois perdu mais réaliste d’une enfant pour sa mère.
  • J’aime cette mère loin d’être parfaite mais vraie.
  • La photo sur le bandeau qui recouvre le roman

Le mot de la fin…

J’aime ce portrait sans concessions ni artifices d’une mère, d’une femme et des fragilités qui ont fait ce qu’elle est. Il y a quelque chose de très fort qui se dégage de ce roman. Au delà de la « folie », il y a l’amour.

« Undertaker » Meyer, Dorison, Delabie chez Dargaud

 

Si je devais le résumer…

Une super série Bd, pour l’instant en 4 tomes qu’il vous faut lire je vous le conseille, deux par deux. Une Bd d’aventure certes plutôt masculine mais que moi j’ai beaucoup aimé.

C’est l’histoire…

De Jonas Crown un croque-mort au passé bien mystérieux qui dans la première aventure (2 premiers tomes) est chargé de convoyer jusqu’à son ultime demeure le corps d’un riche exploitant minier. Il sera accompagné de Rose la gouvernante du défunt et de Lin sa domestique chinoise.

Ce serait une mission des plus simple si le mort n’avait pas fait un choix très particulier concernant sa fortune…

Dans le tome 3 et 4 nous retrouvons nos héros pour une nouvelle mission et en apprenons un peu plus sur le passé de Lin et Jonas…

Ce que j’ai aimé…

  • Le dessin et les couleurs qui nous plongent très rapidement dans cet univers western  des chercheurs d’or.
  • L’intrigue qui est très bien menée et qui nous tient en haleine  à chaque fois sur 2 tomes.
  • Des personnages charismatiques et forts. Lin et Rose se défendent très bien dans cet univers masculin.

Le mot de la fin…

C’est une série BD que j’aime beaucoup, plus nerveuse et « rock and roll » que la série « Stern » que j’apprécie également et qui évolue aussi autour d’un croque mort (passionné des livres…)

 

 

 

« Reine de cendres » Erika Johansen – Le livre de poche –

 

Si je devais le résumer…

Un roman dans l’univers dit de la « Fantasy » qui vous captive. Un peu dans l’esprit de « l’assassin royal »  de Robin Hobb même si ici l’héroïne principale est féminine.

C’est l’histoire…

Le jour de ses 19 ans, Kelsea se voit contrainte de quitter le monde dans lequel elle a grandi ainsi que ses parents adoptifs, pour rejoindre le trône qui lui est destiné.

Peu de personnes à la tête du royaume souhaite sa venue car depuis la mort de sa mère, son oncle règne et a passé un pacte diabolique qu’il ne veut rompre.

Kelsea va pourtant décider de tout bouleverser à ses risques et périls…

Ce que j’ai aimé…

  • C’est captivant
  • C’est bien écrit et riche en événements et personnages
  • Un vrai roman d’aventure avec au départ peu de fantastique (cela se développe dans les tomes suivants)
  • On est tenu en haleine et on a vraiment envie de lire la suite.

Le mot de la fin…

Un univers que j’aime bien retrouver de temps en temps pour diversifier mes lectures.

C’est une vraie réussite, croyez moi.

 

 

 

 

 

 

 

« L’amour sans le faire » de Serge Joncour édition poche J’ai Lu

41vtb81ljjl-_sx304_bo1204203200_

 

 

Un roman sur la relation parents enfants, sur l’amour dans le couple, sur l’usure du temps.

De Louise et Franck deux êtres abîmés par la vie qui continuent cahin caha et qui vont se retrouver ou trouver devrais-je dire…

Franck dont le choix de vie et un drame familial l’a écarté de ses parents pendants dix ans. Louise qui a perdu l’homme qu’elle aimait et confie à ses beaux parents son enfant pour les aider à continuer à vivre.

C’est l’histoire de la solitude affective dans le couple qui s’installe avec le temps parfois..

C’est aussi l’histoire du monde agricole auquel  Franck a longtemps refusé d’appartenir ne voulant par être le repreneur de la ferme familiale.

A la lire au calme comme me l’a conseillé l’auteur sur sa dédicace (avec un doux chocolat chaud)

Je vous conseille également « Repose-toi sur moi » du même auteur que je découvre avec plaisir.

 

img_7117

« L’enfant et le maudit » de Nagabe chez Komikku Editions

 

Pour les ados et les adultes qui aiment les histoires sombres mais avec univers poétique.


Deux mondes, l’extérieur et l’intérieur. D’un coté des monstres, de l’autres les humains, qui s’il entrent en contact avec ces démons sont contaminés.

Une enfant se trouve du mauvais coté et cotoit un damné.

Partez à la découverte de l’histoire de cette petite Sheeva…

Une luminosité se dégage de cet opus avec une petite fille touchante et craquante… un livre de contraste : le noir le blanc, le bien le mal, n’existe t il pas parfois des nuances ?

 

« Cavale  » de Stéphane Servant et Rebecca Dautremer chez Didier Jeunesse

Un magnifique album jeunesse autant dans l’histoire que dans l’illustration. Dès 6 ans.


Cavale ne fait que courir pour fuir « Fin »…

Montagne reste au contraire statique pour ne pas être vue par « Fin »…

Et si c’était le petit « Maintenant » qui détenait la vraie solution ?

Courir ou ne rien faire, ni aurait il pas un juste milieu dans la vie ?

Une superbe conte sur la vie, la mort, l’amour et l’instant présent.

A lire, relire et offrir même aux grands enfants que sont les adultes.

 

 

« Le tour du monde du roi Zibeline » de Jean Christophe Ruffin chez Gallimard

Nous revoici plongé dans roman historique comme dans « Le Grand coeur ».


Auguste, roi de Madagascar raconte son histoire et celle de sa femme Aphanasie à Benjamin Franklin.

Au XVIIIm siècle ce fils de noble, somme toute destiné à une vie qu’il pensait bien rangée va vivre un voyage extraordinaire. De la Sibérie à la Chine en passant par la France cet aventurier à la vie fascinante va nous embarquer dans une sorte de « road trip » historique.

Amour, complot, trahison tous les éléments sont ici réunis pour vous tenir en haleine.

Un nouvel opus plus que réussi d’un auteur que j’affectionne particulièrement

.

 

 

 

Mes 4 BD adultes coups de coeur de l’année si je ne devais en retenir que 4….. Choix cornélien

En cliquant sur les titres (si tout va bien 🙂 , vous pourrez accéder à la chronique dans sa globalité)


« Hibakusha » de Cinna et Barboni chez Air Libre

Une histoire touchante et lumineuse grâce à son très beau dessin notamment


« Alexandrin et l’art de faire des pieds » par Alain Kokor et Pascal Rabaté chez Futuropolis

Une superbe histoire pleine de bienveillance et de poésie, un pur bonheur de lecture.


« Shi » de Zidrou et Holms chez Dargaud

De l’aventure, du suspens et une bonne dose de mystère vous attire irrémédiablement vers cette bande dessinée.


« Ar-Men » d’Emmanuel Lepage chez Futuropolis

Bien plus qu’une Bd, pour moi c’est un livre d’art de par sa qualité graphique.

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑